Peut-on diviser une ruche ?

Diviser une ruche consiste à concevoir une deuxième colonie à partir d’une colonie souche. C’est la meilleure façon d’empêcher l’essaimage, accroître les colonies d’abeilles pour obtenir des insectes plus saines et populeuses, qui peuvent peupler des ruches vides. Pour ce faire, il existe de différentes techniques. Découvrez dans cet article toutes les étapes de division de ruche que les apiculteurs suivent pour garder la lignée des meilleures butineuse.

Le choix de la colonie

Si vous êtes débutant dans le domaine, il sera préférable de suivre l’actualité des apiculteurs. Pour bien choisir les nouvelles colonies, il faut prendre en compte leurs caractéristiques. Optez pour celles qui sont plus douces, qui essaiment rarement, et plus productrices. L’idéale c’est une colonie forte qu’on peut placer sur 8 cadres de couvain.

Tout commence par le repérage de la reine et le transfert de son cadre dans une ruchette, en évitant de la chasser. Il faudra ensuite l’isoler, ou bien simplement l’installer sur un cadre de couvain pour pouvoir continuer la manipulation. Si toutefois, cette reine est âgée ou pas fiable, vous pouvez évidemment l’éliminer.

Diviser une ruche par la méthode de l’éventail

Il s’agit de diviser d’une manière proportionnelle les cadres de la ruche sur deux ruchettes, en les plaçant sous forme d’éventail. Chaque colonie nouvellement créée doit donner des œufs ou des larves. Cette technique est facile à réaliser, mais plutôt déconseillée, car elle n’est pas favorable pour les abeilles.

Ainsi, il ne faut pas négliger la surveillance des ruchettes. Après 3 ou 4 jours, vous allez apercevoir que des pollens vont entrer dans la ruchette où se trouve la reine. D’ici 15 jours, il aura des cellules royales qui s’installeront dans la ruchette orpheline. C’est le signe d’une éventuelle ponte d’une nouvelle reine.

Dans le cas où vous mettez une cellule royale de 10 jours juste après la division de ruche, vous obtenez un gain de temps, et optimiserez l’aspect génétique du rucher. Donc, installez quelques ruchettes devant la ruche à diviser, selon la robustesse de la colonie mère. Dès qu’elles ont l’apparence d’un éventail, les entrées seront proches les unes des autres, ce qui facilitera la division des abeilles.

La répartition des cadres

Pour bien répartir, placez dans chaque ruchette deux cadres de couvain. Ainsi, les butineuses vont concevoir des cellules royales grâce aux œufs et aux jeunes larves. Si vous avez déplacé la colonie quelques jours plus tôt, mettez les cadres de couvain loin des cellules royales. Cependant, il faut toujours s’assurer qu’il y a des réserves de miel et pollen dans les ruchettes.

Attirer les abeilles

Pour cette étape, il faut enlever le corps de ruche d’origine, dans le but de faire entrer les abeilles dans les ruchettes. Si vous avez décidé de ne pas transférer la reine, alors il vous sera plus simple de rassembler plus d’ouvrières dans la ruchette où elle s’est réfugiée.

Libérer les ruchettes pour plus d’espace

Quelques jours après avoir effectué l’éventail, séparez peu à peu les ruchettes les unes des autres. N’ayez aucune crainte, car les abeilles peuvent facilement s’adapter à cette division de ruche et cela vous aidera à mieux repérer la jeune reine au retour du vol de fécondation.

Be the first to comment on "Peut-on diviser une ruche ?"

Leave a comment

Your email address will not be published.